Van der Bellen réélu président de l’Autriche

L’écologiste et progressiste Alexander Van der Bellen a été réélu à la tête de l’Etat autrichien en obtenant une majorité absolue de 56,2% au premier tour de l’élection présidentielle qui s’est tenu ce dimanche, selon les premières projections non officielles avec déjà 99,1% des suffrages. dénombré.

Van der Bellen, 78 ans, s’est confortablement imposé sur les six autres candidats qui ont concouru à ces élections et occupera le poste, qu’il est arrivé en 2016, dans une deuxième et dernière période de six ans.

Le deuxième candidat le plus voté était Walter Rosenkranz, du parti ultra-nationaliste FPÖ, avec 17,9% des voix. Le reste des candidats a obtenu entre 8,4 et 1,5 des voix.

Van der Bellen, qui se présente comme indépendant, a été chef du parti des Verts entre 1997 et 2008, et bénéficie désormais du soutien de son ancienne formation, le Parti populaire (ÖVP), des sociaux-démocrates du SPÖ et des néos libéraux, qui n’ont pas présenté leur propre candidat.

Van der Bellen a remporté les élections de 2016 avec 53,8 % des voix contre le candidat du FPÖ, après un long processus électoral de huit mois en raison de la contestation des résultats par les ultra-nationalistes. Ses six premières années en tant que président, un poste représentatif avec peu de pouvoirs exécutifs, ont été marquées par la pandémie, plusieurs crises gouvernementales, des cas de corruption et la situation générée par la guerre.