Un court métrage sur le patron qui abuse sexuellement d’un ouvrier remporte le Festival Cortos en Grande 2022

Un court métrage sur une travailleuse abusée sexuellement par son patron dans une usine de fruits de mer a remporté la quatrième version du festival Cortos en Grande.

C’est « Bivalva », de Gabriel Montiel, qui a remporté la catégorie du meilleur court métrage de fiction.

Le film raconte l’histoire d’Ana (Gioretti Maldonado), une mère célibataire qui travaille comme ouvrière dans une usine de fruits de mer à Calbuco, une petite ville du sud du Chili. Son quotidien bascule lorsqu’elle est agressée sexuellement par son patron.

La femme tente de cacher sa douleur à son fils, dans un film qui met en scène deux personnages touchés par la dureté de l’usine, le temps et la solitude.

« Bivalva » a également été reconnu comme le meilleur court métrage selon le vote du public dans la salle.

Le directeur a également déclaré qu’il souhaitait aborder la question car les abus sont une réalité qui s’est produite dans des endroits comme la pêche et les usines de coquillages dans le sud.

« Nous recueillons différentes expériences, que nous considérons comme importantes à raconter et nous les emmenons, d’abord sur papier puis au format cinéma », a-t-il expliqué.

Le réalisateur a également souligné que l’idée est venue de Gioretti, l’actrice principale du court-métrage, et qu’ensemble, ils ont écrit le scénario.

« Nous sommes toutes les deux issues d’une famille ouvrière, ma mère, ma tante, ma sœur et moi avons également travaillé dans des usines et avons connu des réalités généralement cachées pendant des décennies. Le sujet peut sembler dur et difficile, mais nous voulions coller à la réalité, c’est pourquoi le traitement du court-métrage manque de musique ou de tout autre élément « fictif » », a-t-il expliqué.

récompenses nationales

« Ninguna Estrella », de la réalisatrice Tana Gilbert, et « La Mecha », de Nicholas Hooper, ont été les autres lauréats de la compétition nationale dans les catégories respectives du meilleur court métrage documentaire et du meilleur court métrage d’animation.

Le jury, composé de Hugo Covarrubias, Nicole Costa et Pepa San Martín, a également décerné une mention spéciale pour le court métrage de fiction à « Oculto », de Yamir Ibarra ; mention spéciale pour le court métrage documentaire « El devenir fantasma », d’Omar Arroyo et mention spéciale pour le court métrage d’animation « The phantom touch », de Pablo Cuturrufo.

Le prix du public pour les téléspectateurs qui ont exprimé leur préférence en ligne est allé à « Les créatures qui fondent sous le soleil », de Diego Céspedes.

compétition internationale

Dans la compétition internationale, le prix du meilleur court métrage est allé à « Los Hucos de la Luna » de Paula D’Angelo Schmid (Pérou), tandis que le prix du jury était composé de Arshad Khan (Pakistan), Anna Hoover (Alaska, USA) et Humberto Busto (Mexique), a été acquis par « Cicada », de Daewoen Yoon (Corée du Sud).

Par ailleurs, le concours international a également décerné une mention spéciale à « Harta », de Júlia de Paz (Espagne) et une autre à « Blue Noise », de Simon Maria Kubiena (Allemagne).

Le quatrième festival Cortos en Grande s’est tenu en personne du 4 au 28 novembre, dans les villes de Puerto Montt, Antofagasta, Santiago, Concepción et Valparaíso. Puis, entre le 29 novembre et le 21 décembre, il a développé sa version en ligne via OndaMedia.

Ce 2022, l’instance organisée par la Fundación Viart et Balmaceda Arte Joven, a présenté plus de 50 courts métrages de cinéastes émergents du Chili et de l’étranger, âgés de moins de 30 ans.

Son exécution a été possible grâce au cofinancement du ministère de la Culture, des Arts et du Patrimoine, à travers le Fonds PAOCC2022, le soutien du Centre GAM, Filmo Estudios, La Fábrica de Medios et Latam Cinema. Merci également aux salles de cette année, Insomnia Teatro Condell (Valparaíso), Cineteca Nacional de Chile au Centre culturel La Moneda (Santiago), Steel Artists Cultural Corporation (Concepción), Esquina Returnable Cine Club + Arte (Antofagasta), Casa of the Diego Rivera Art de la Corporation Culturelle de Puerto Montt (Puerto Montt).