Un communicateur américain a été condamné à une amende de 3 700 dollars pour avoir diffusé de fausses nouvelles

Alex Jones est condamné à payer une amende de 4,1 millions de dollars en réparation des dommages.

Un jury texan a obligé jeudi la star controversée de la radio à verser cette somme aux parents de Jesse Lewis, un garçon de six ans décédé en décembre 2012 dans la fusillade à l’école primaire de Sandy Hook dans le Connecticut.

À travers son podcast, InfoWars, Jones a soutenu la théorie selon laquelle le massacre, dans lequel 26 personnes sont mortes, dont 20 enfants, était « une farce ».

Après avoir reçu de nombreuses plaintes des parents des enfants décédés, Jones – connu pour ses positions d’extrême droite – a reconnu que la fusillade était réelle, bien que ses partisans aient alors lancé une campagne de harcèlement des parents de Jesse Lewis, qu’ils accusaient de mensonge, pour fins politiques, au sujet de la mort de l’enfant.

Les 4,1 millions de dollars que le jury a accordés aux victimes sont bien inférieurs aux 150 millions de dollars qu’ils réclamaient à l’origine, bien qu’un deuxième procès n’ait pas encore eu lieu pour déterminer si Jones est également tenu de payer des dommages-intérêts punitifs, c’est-à-dire pour s’être livré à un comportement particulièrement offensant. Jones a affirmé dans son podcast que l’attaque contre l’école avait été organisée pour augmenter le contrôle des armes à feu.

Vendredi dernier, la société de Jones, Free Speech Systems, a déclaré faillite, dans un geste que les victimes ont interprété précisément comme faisant partie d’une stratégie visant à réduire le montant de la sanction alors prévisible.