Série de François Truffaut à Puerto Montt

Cycle de François Truffaut à Puerto Montt

  • Théâtre Diego Rivera, Quillota 116, Puerto Montt.
  • Tous les lundis d’août – 15h30 et 19h00
  • Entrée : 1 000 $.

Le mois d’août ramènera les lundis déjà traditionnels du cinéma classique à la Casa del Arte Diego Rivera, qui projettera ce mois-ci quatre films du réalisateur exceptionnel François Truffaut, à l’occasion du 90e anniversaire de la naissance du cinéaste français connu pour en être un des plus grands représentants de la Nouvelle vague, terme utilisé par la critique pour désigner un groupe de cinéastes français apparu à la fin des années 1950.

Le cycle qui se déroule tous les lundis en deux horaires, à 15h30 et 19h00, dans la salle de cinéma Mafalda Mora, débutera par la projection de « Les 400 coups », le premier film du réalisateur François Truffaut. Le film, interprété par Jean-Pierre Léaud, Albert Rémy et Claire Maurier, traite de la vulnérabilité de l’enfance et de l’adolescence, de la marginalité et de la dureté de la vie réelle dans les années 1950. Avec ce premier long métrage, Truffaut remporte le grand prix du meilleur réalisateur au Festival de Cannes 1959.

Le deuxième film du cycle Truffaut qui sera projeté le lundi 8 août sera « Fahrenheit 451 », un film de 1966 basé sur le roman homonyme de Ray Bradbury, qui présente un futur dans lequel les livres sont interdits, dans lequel le personnage Guy Montag, pompier discipliné, est chargé de brûler les livres interdits par le gouvernement. De plus, le film révèle comment la télévision est utilisée comme moyen d’endoctrinement, maintenant ainsi la population léthargique et soumise. Le développement de l’histoire montrera les doutes que le protagoniste commencera à ressentir sur sa liberté intellectuelle, et sur le prix que cette liberté aurait sur sa sécurité personnelle.

Le troisième jour de la série de films aura lieu le lundi 22, où l’un des grands classiques de Truffaut, « Jules et Jim », d’après le roman homonyme de l’écrivain français Henri-Pierre Roché, sera présenté. Avec Jeanne Moreau (Catherine), Oskar Werner et Henri Serre, ces deux derniers étant les personnages qui donnent son nom au film, chargés de personnifier le triangle amoureux qui mettra à l’épreuve leur amitié.

Enfin, le cycle s’achèvera le lundi 29 août avec le film « Tirez sur le pianiste », un film de 1960 qui correspond au deuxième film du cinéaste et au premier film noir réalisé par l’éminent réalisateur français. Mettant en vedette Charles Aznavour, ainsi que Marie Dubois, Nicole Berger, Albert Rémy et Claude Mansard, il est basé sur le roman homonyme de l’Américain David Goodis et raconte l’histoire de Charlie Kohler, joué par son collègue musicien et compositeur Charles Aznavour, un musicien de taverne qui était autrefois un pianiste de concert renommé.