Schalper (RN) affirme que l’idée officielle d’un plébiscite d’entrée est d’exposer le président Boric « à deux défaites électorales en un an »

Dans le cadre des négociations que les partis politiques entretiennent pour poursuivre le processus constituant, le député et secrétaire général du Renouveau national (RN), Diego Schalper, a mis en garde le parti au pouvoir à l’idée d’organiser un plébiscite d’entrée. À cet égard, il a déclaré que cela exposerait le président gabriel borique à deux défaites électorales la même année.

« J’invite le président, je crois qu’un gouvernement qui perd une fois au cours de sa première année au pouvoir a déjà beaucoup de mal, perdre deux fois est une chose beaucoup plus difficile. Je demande au parti au pouvoir de ne pas exposer le président Boric à deux défaites électorales en la même année », a déclaré le législateur.

Tu pourrais aussi aimer:

À son tour, il a déclaré que « lorsque j’entends le parti au pouvoir parler d’un plébiscite d’entrée, je leur demanderais de ne pas jouer avec les citoyens ».

« Ils savent parfaitement qu’il n’y a pas d’étude d’opinion qui ne montre pas qu’une instance mixte l’emporte clairement sur une instance 100% élue, car le public ne veut pas répéter la mauvaise expérience que nous venons de vivre », a ajouté Schalper.

Rappelons que le président du Parti socialiste (PS), Paulina Vodanovica proposé cette semaine que, compte tenu de l’impossibilité pour les parties de parvenir à un accord -en raison de divergences concernant le mécanisme de rédaction-, organise un plébiscite d’entrée.

Le président de Convergence Sociale (CS), Diego Ibaneza rejoint la proposition du PS ce vendredi.

L’enjeu des pourparlers est la composition de l’organe qui rédigera la nouvelle Constitution. Le parti au pouvoir propose qu’il soit élu à 100%, tandis que l’opposition propose qu’il soit mixte (avec des experts choisis par le Congrès et des élus).