Processus constituant : la commission constitutionnelle du Sénat approuve l’avancement de l’élection des conseillers au 7 mai 2023

La Commission constitutionnelle du Sénat a examiné ce mercredi une série d’indications sur le projet de réforme que permet le nouveau processus constituant. L’instance a approuvé, entre autres modifications, d’avancer les élections des conseillers – qui intégreront le Conseil constitutionnel -, du 14 mai 2023 au 7 du même mois.

La commission a approuvé à l’unanimité l’avancement de cette élection. Il a également approuvé à l’unanimité la modification des modalités du Service électoral (Servel) pour clôturer le fichier électoral.

Tu pourrais aussi aimer:

La réforme prévoyait que la fermeture du registre électoral était le 120ème jour avant l’élection. Cependant, le Servel a prévenu que cette date était « dangereuse », puisqu’elle obligeait le Congrès à approuver le projet la semaine prochaine.

Compte tenu de l’avertissement, la Commission de la Constitution a approuvé la réduction du mandat à 100 jours. Sur ce, le Congrès doit expédier la réforme jusqu’au 27 janvier.

De même, l’instance a entériné que le plébiscite pour statuer sur le projet de nouvelle Constitution se tiendra le 17 décembre 2023.

La commission a également approuvé des indications visant à limiter les dépenses électorales pour les candidats et les membres du Conseil constitutionnel, y compris ceux issus des peuples autochtones, à 1/3 de la limite totale pour les candidats sénateurs.

Parmi les indications rejetées, deux visaient à organiser un plébiscite d’entrée, une question qui n’était pas envisagée dans le pacte, ainsi qu’une série d’indications visant à établir des exigences spécifiques pour les membres des différents organes créés par cette réforme.