Près de trois mille personnes restent isolées à Alto Bío Bío après d’intenses chutes de neige

Au cours de la journée de ce jeudi, la délégation présidentielle provinciale a abordé la situation générée par les chutes de neige à Alto Bío Bío, un fait qui a obligé près de trois mille personnes à rester isolées et sans électricité.

Dans le cas, qui comprenait la participation de diverses entités telles que Conaf, Indap, Viabilité et l’Armée, des alternatives ont été envisagées pour fournir de la nourriture et du fourrage aux familles qui ont été touchées par des problèmes de connectivité.

En ce sens et lors d’une conversation avec Radio Bío Bío, la déléguée présidentielle provinciale, Paulina Purrán, a expliqué que trois points critiques présentés par la commune en raison de l’événement météorologique ont été révélés. L’instance a été assistée par le responsable des urgences de la zone.

« Il a indiqué trois points critiques qui ont à voir avec les déficits alimentaires et la réactivation de la livraison de fourrage, ainsi que les barrages routiers entre les communautés. Nous devons dire que des solutions sont déjà générées par toutes ces institutions », a-t-il déclaré. .

Dans le même ordre d’idées, Purrán a indiqué qu’il travaillait avec Viabilité du ministère des Travaux publics pour permettre les routes et pouvoir transporter la nourriture et le fourrage nécessaires vers les zones isolées.

De cette manière, grâce au soutien de l’Indap, de la municipalité et de l’Armée, il est prévu qu’au cours de ce vendredi la livraison de fourrage à environ 300 familles de la commune sera réalisée.

Il convient de noter que la municipalité d’Alto Bío Bío a fait une tournée des berges pour déterminer le statut de la commune, où il a été déterminé que la route de Pitril à Butalelbun et d’El Avellano à Guallalí présentait des problèmes.

Compte tenu de cela, le maire de la commune, Nivaldo Piñaleo, a souligné qu’il y a des familles qui n’ont pas pu accéder aux procédures de base telles que les subventions ou les pensions, ce qui rend difficile la livraison de fourrage.

« Le territoire d’Alto Bio Bío est en état d’urgence malgré le fait que de nombreuses familles se sentent bien, mais elles sont déconnectées de l’électricité, de la connectivité des routes publiques. Les gens sont isolés », a-t-il déclaré.