Près de 20 joueuses de l’Université catholique ne continueront pas dans l’équipe en 2023 : la majorité a soutenu la grève des officiels contre CRUZADOS SADP

La planification a commencé pour l’équipe féminine de l’Universidad Católica pour la saison 2023, bien qu’avec des changements majeurs, puisqu’environ 20 joueuses ne continueront pas dans l’équipe. Malgré cela, deux signatures et l’embauche d’un nouvel entraîneur ont été finalisées.

La campagne irrégulière des croisés dans le championnat 2022 : ils se sont classés septièmes au premier tour (de différence de buts) et huitièmes (sur huit) au deuxième tour, avec une seule victoire ; fait le feu de la direction Ronnie Radonic en tant qu’entraîneur.

soutien à la grève

Cependant, les coïncidences du licenciement de Radonich le lient au soutien à la grève que les responsables ont menée contre CRUZADOS SADP -le concessionnaire qui gère l’Université catholique- au cours de cette année pour ne pas avoir réussi à parvenir à un accord dans le processus de négociation collective et la médiation du Labour Inspection.

Le soutien à la grève a entraîné la suspension du match entre l’Universidad Católica et Colo-Colo, pour ne pas avoir pu diriger le club. De plus, 22 joueurs se sont également inscrits au soutien.

La polémique a été générée à cause des 22 footballeurs abonnés, 15 ont été informés qu’ils ne feraient pas partie de l’équipe pour la saison 2023. Les sept premiers à partir étaient : Antonia Dolz, Tindra Biederman, Valentina Nuñez, Monserrat Sepulveda, Andréa Cerda, Valentina Aravena Oui Camila Cofré.

Plus tard, quatre autres joueurs ont été notifiés de leur licenciement, mais seuls deux d’entre eux ont signé en faveur de la grève : la paix gonzalez, macarena gonzalez, Yazmin Torrealba Oui Carla Pérez. Les deux González ont signé la grève.

D’autre part, il y a sept footballeurs dont ils ne savent pas s’ils continueront l’année prochaine ou non dans l’équipe croisée. Les joueurs sont : Naiara Kapstein (capitaine), Valentina Monténégro, Aileen Genskowsky, Constance Barrientos, Catalina Mussuto, consolation martin Oui Camila Arriagada. Arriagada était le seul à ne pas avoir signé.

Il y a sept signataires qui ne connaissent pas non plus leur avenir, mais selon redgol tout indique qu’ils continueront dans l’équipe en 2023. Ce serait Consuelo Berrocal, gali espinoza, Augustin Heyermann, fernanda rojas, Amanda Morris, tali rovner Oui Catherine Martabit.

renouvellement du campus

De la direction, ils ont précisé que ces mesures correspondent à une reconstruction de l’équipe, à commencer par Ange Hualde en tant que nouvel entraîneur. De plus, l’intention de la branche féminine est de construire une base solide qui pour le moment sera : Catalina Figueroa, Macarena Ávila, Baitea Pérez, Yamila Perez, Millaray Cortés, Thiare Parraguez Oui Emilie Pastrienne; ces deux derniers sont les nouvelles recrues.