Près de 100 migrants ont tenté d’entrer dans le pays par le complexe frontalier de Chacalluta

Près de 100 migrants ont tenté d’entrer dans le pays hier – vers 20 heures – par le complexe frontalier de Chacalluta, dans la région d’Arica et de Parinacota. Compte tenu de la situation, des personnels de la Police d’Investigation (PDI) et des Carabiniers ont effectué un travail de redirection.

Le délégué présidentiel de la région, Ricardo Sanzanaa commenté que « nous avons eu une situation liée aux personnes qui migrent du Pérou, par le passage frontalier, où il y avait environ 80 à 100 personnes qui ont essayé d’entrer.

« Les protocoles en vigueur selon la loi ont été activés, tant le PDI que les carabiniers ont présenté le soutien nécessaire pour que cette situation puisse avoir le contrôle nécessaire requis par la loi », a ajouté l’autorité.

À son tour, il a déclaré qu’« il n’y a rien d’extraordinaire dans ce que la loi sur la migration fournit comme outil. Ceux qui ne peuvent pas entrer seront soumis au processus d’inscription et de redirection nécessaire à ces fins. En ce sens, il n’y a pas de situation différente de celle envisagée par la loi, nous sommes en tant que gouvernement prenant en charge la loi ».