L’Ukraine met fin aux services de sauvetage à Dnipro

Les services de secours de Ukraine a annoncé mardi (17.01.2023) la fin des opérations de recherche parmi les décombres du bâtiment détruit par un bombardement russe samedi à Dnipro, qui a fait au moins 45 morts et une vingtaine de disparus. La police a précisé que 15 des victimes n’ont pas encore été identifiées.

« Les opérations de recherche et de sauvetage sur le site du bombardement de missiles dans la ville de Dnipro se sont terminées à 13h00 », ont indiqué les services de secours ukrainiens sur Telegram. Dans le bombardement, 45 personnes ont été tuées, dont six enfants, selon le gouverneur de la région, Valentin Reznichenko. Vingt personnes sont toujours portées disparues et 79 ont été blessées, dont 16 enfants, selon les services de secours. Selon les dernières données, 39 personnes ont été sauvées vivantes.

L’attaque, qui, selon la présidence ukrainienne, a vandalisé plus de 200 appartements, est l’une des plus meurtrières visant des civils depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février 2022. Le Kremlin nie que ses forces soient derrière l’attentat et viser un missile des forces anti-aériennes ukrainiennes. UN le conseiller présidentiel démissionne après avoir envisagé cette possibilité dans une interview dans ce qu’il a appelé « une erreur fondamentale ».

Le chef de la police nationale, Ihor Klymenko, a ajouté que cinq enfants étaient orphelins et que trois d’entre eux sont sous la tutelle de parents et deux autres, sous la tutelle de l’État, car ils n’ont pas de parents qui peuvent prendre soin d’eux. . Dans son allocution quotidienne, le président ukrainien, Volodymr Zelenskya promis lundi que « toute personne coupable de ce crime de guerre serait identifiée et traduite en justice ».