L’Ombudsman des enfants dépose une plainte pour parricide et viol avec homicide après la mort d’un garçon de deux ans à Renca

L’ombudsman des enfants a porté plainte mercredi pour le décès d’un garçon d’un an et de 11 mois dans la commune de Renca, région métropolitaine. Le nourrisson, qui avait des blessures causées par des tiers, est décédé mardi aux urgences de l’hôpital Roberto del Río. La mère du mineur et son compagnon ont été interpellés par des agents de la Police d’Investigation (PDI).

La plainte déposée par l’Ombudsman des enfants est dirigée contre la mère de l’enfant, pour le crime de parricide, et contre le partenaire de la femme, pour le crime de viol avec homicide.

La brigade des homicides du PDI a arrêté les deux personnes après les premières démarches dans l’affaire. Dans la foulée, les policiers ont décelé sur le corps du mineur des blessures « imputables à la participation de tiers », a précisé le commissaire du PDI. Gabriel Alarcónslogan Radio Coopérative.

« Ces documents ajoutés dans le cadre de l’enquête, avec l’inspection visuelle du domicile où résidait cet enfant et d’autres documents incorporés au cours de cette enquête, sont fournis au ministère public », a ajouté Alarcón.

De la municipalité de Renca, ils ont déploré la mort de l’enfant et annoncé la présentation d’un procès contre les responsables du fait.

Ils ont également indiqué que le maire de Renca, Claudio Castro (IND), a contacté le sous-secrétaire à l’enfance et le médiateur pour les enfants dans le but d’accélérer la protection de l’État pour la sœur du mineur.