L’Iran condamne à mort un footballeur de 26 ans pour avoir manifesté contre le gouvernement

Le Syndicat International des Footballeurs (FIFFPRO) a dénoncé ce jour la nouvelle de la condamnation à mort du footballeur de 26 ans, Amir Nasr-Azadani par le gouvernement iranien pour avoir manifesté contre le gouvernement dans la vague de protestations que le pays a enregistrée ces derniers temps. A rappeler qu’ils ont déjà procédé à deux exécutions pour la même raison.

Nasr-Azadani est un joueur possédant une vaste expérience du football iranien qui a été reconnu coupable de « trahison » pour sa participation aux manifestations contre la mort de mahsa aminia à l’exception de la police morale et en faveur des droits de l’homme.

Tu pourrais aussi aimer:

L’Union internationale des footballeurs a déclaré sur Twitter : « La FIFPRO est choquée et choquée par les informations selon lesquelles le footballeur professionnel Amir Nasr-Azadani risque d’être exécuté en Iran après avoir fait campagne pour les droits des femmes et les libertés fondamentales dans son pays. Nous sommes solidaires avec Amir et appelons à la suppression de sa peine. »

De son côté, Amnesty International a également précisé : « L’organisation a appelé la communauté internationale à utiliser tous les moyens nécessaires pour faire pression sur le gouvernement iranien afin qu’il cesse les exécutions et la peine de mort ».