L’Hippodrome du Chili rejette les déclarations d’Arturo Vidal et met en garde contre des poursuites judiciaires : il les a traités de voleurs après une course d’un de ses chevaux

L’Hipodromo Chili a rejeté les commentaires indiqués Arturo Vidal après la fin d’une course à laquelle a participé l’un des chevaux qu’il possède, « The Alien ».

Plus précisément, le milieu de terrain de Flamengo a partagé une story sur Instagram dans laquelle il accuse l’Hippodrome d’une mauvaise accusation, blessant son cheval. « Alors ils volent l’argent des gens, qui croient en nos chevaux. Quoi de plus voleurs, Hipodromo Chili », a précisé Vidal dans ses réseaux.

Crédits : CNN Chili

Face à ces commentaires, Hipodromo Chili par un communiqué a rejeté les propos du ‘King’. « La société exprime sa totale perplexité et son rejet des propos injurieux tenus par Arturo Vidal Pardo (…) où le Conseil des commissaires a décidé d’éloigner l’exemplaire de L’Alien de la 1ère à la 2ème place », débute la lettre.

Faisant référence à la polémique à laquelle Vidal faisait allusion, l’institution équestre a précisé : « Le Conseil des commissaires est une autorité disciplinaire autonome, qui veille au respect des règles du Règlement des courses chiliennes (…). Ses décisions et verdicts sont objectifs, motivés et communiquées publiquement, tout comme les vidéos des courses ».

Concernant les déclarations de Vidal, ils ont déclaré qu' »il n’est pas admissible que M. Vidal, parce qu’il s’estime lésé, ternisse sans aucun fondement, la transparence et l’action correcte que notre institution a eues ». Enfin, ils précisent qu' »elle se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires pour les déclarations et publications associées aux propos tenus par M. Vidal ».