Les députés Teao et Schneider jouent dans un moment de tension pour la propagande de rejet contre l’éducation sexuelle complète

Le député d’Evópoli, Hotuti Théo et le député Émilie Schneider (Commons) a mis en scène un moment tendu lorsque ce dernier était à un point de presse au Congrès national à Valparaíso.

Plus précisément, la parlementaire avec ses pairs du Front large Camila Rojas (Commun) et Maïté Orsini (Révolution démocratique) parlaient de la propre plainte de Schneider à travers ses réseaux sociaux concernant la propagande de rejet contre l’éducation sexuelle complète. A cette époque, les législateurs Teao et Benjamin Moreno (Républicains), qui écoutaient l’intervention, ont été convoqués générant un moment de tension.

Tu pourrais aussi aimer:

A rappeler que la plainte parle d’une brochure remise à une école de La Serena, où l’on voit une mère effrayée de voir sa fille avec un jouet sexuel avec le titre « Je rejette cette démence » et de faux articles apparaissent en marge de l’actualité de la proposition constitutionnelle.

moment de tension

« Ici les députés de droite sont scandalisés, car on leur tient en face l’infamie, l’immoralité qui favorise le rejet », a souligné Schneider alors que Rojas s’approchait des députés en question pour lui montrer le pamphlet.

« Des tracts de rejet distribués près des écoles qui sexualisent les enfants et mentent. C’est ce qui indigne les députés de droite, dont Evópoli », a ajouté le législateur.

Lorsqu’on lui a demandé si la brochure les représentait, l’adjoint Teao a répondu « non ».

Enfin, le député a précisé que « c’est ce qui révolte le Rejet et la droite, que nous faisons face à leur immoralité et à leurs mensonges ».

Vidéo via Twitter : @KevinFelgueras