Les conservateurs italiens parviennent à un accord sur le candidat au poste de Premier ministre

Le parti le plus voté de la coalition de droite italienne choisira le nouveau Premier ministre du pays si le bloc remporte les prochaines élections, a annoncé mercredi l’alliance, mettant le leader d’extrême droite, Giorgia Melonen première position pour le poste.

Le gouvernement de Mario Draghi s’est effondré la semaine dernière, ouvrant la voie à des élections anticipées le 25 septembre, et les sondages suggèrent que l’alliance de droite est bien placée pour remporter les élections.

Tu pourrais aussi aimer:

L’élection d’un candidat au poste de Premier ministre a provoqué des tensions au sein du bloc, qui comprend la Ligue des Matteo Salvinià Forza Italia de Silvio Berlusconi et les Frères d’Italie de Meloni, actuellement le parti le plus populaire de la coalition.

La presse italienne a rapporté que Berlusconi craignait que la perspective de l’arrivée au pouvoir de Meloni ne dissuade les électeurs modérés, compte tenu des racines post-fascistes de son parti.

Le parti de Meloni a à peine obtenu 4% aux élections de 2018, mais les sondages s’attendent désormais à ce qu’il obtienne plus de 23% de soutien, ce qui ferait de lui le plus grand parti d’Italie devant le principal parti de centre-gauche, le Parti démocrate (PD).

En vertu de la loi électorale italienne, 36 % des parlementaires de la Chambre haute et de la Chambre basse sont élus au suffrage universel, tandis que les autres sont élus au scrutin proportionnel sur la base de listes de partis distinctes.

Ce système mixte profite aux partis qui forment des alliances pour ne pas diluer le soutien à leur famille politique.