Les commissions du Sénat rejettent transversalement l’invitation de « Pancho Malo » à une table parallèle du processus constituant

Transversalement, diverses commissions parlementaires du Sénat ont critiqué l’invitation de Francisco Muñoz (plus connu Pancho Malo) au siège de l’institution à Santiago, après que le sénateur Juan Castro (IND-RN) a confirmé que le chef de la soi-disant « Team Patriota » participer ce jeudi 13 octobre à la table parallèle sur le processus constituant.

« Nous regrettons que des personnes aient été invitées au siège de notre institution à Santiago qui confondent systématiquement l’expression légitime de leurs idées, avec la manière de les exprimer avec violence et intimidation, car ce sont des comportements complémentaires étrangers au sens de la constitution dialogue », ont souligné les membres de la Chambre haute, à travers une déclaration publique.

Tu pourrais aussi aimer:

« La démocratie exige toujours le respect réciproque. Comme l’a souligné la Chambre des députés dans la résolution 427, approuvée le 5 octobre dernier, nous condamnons explicitement les actes et manifestations de violence politique », ont-ils ajouté.

En ce sens, ils ont établi que ladite invitation correspondait à « une initiative individuelle d’un sénateur, et non une décision institutionnelle du Sénat de la République ».

La déclaration est signée par les comités du Parti socialiste (PS), de l’Union démocratique indépendante (UDI), du Renouveau national (RN) et des indépendants, du Parti pour la démocratie (PPD) et des indépendants, de la Démocratie chrétienne (DC), du Evópoli, du Parti communiste (PC), de la Fédération régionaliste des Verts sociaux (FRVS), de la Révolution démocratique (RD) et des indépendants.