L’équipe politique de La Moneda accuse le putsch après l’échec de la lettre du gouvernement au procureur national : « L’évaluation devra être faite »

Les ministres de la justice, Marcela Ríos, et de l’intérieur, Carolina Tohá, ont fait référence à la décision du Sénat qui a rejeté la nomination promue par l’exécutif de José Morales au poste de procureur national, après n’avoir pas pu obtenir les 33 votes nécessaires par le Chambre pour sa nomination.

Malgré le fait qu’il ait obtenu 31 voix, il lui fallait un minimum de 33. Il a obtenu 6 contre et 8 abstentions, parmi lesquelles des sénateurs pro-gouvernementaux que le gouvernement n’a pas pu concilier. Pour cette raison, la ministre de l’Intérieur a manifesté son mécontentement après le rejet de la lettre de l’administration Boric.

Vous pourriez également être intéressé par :

En esa línea, la secretaria de Estado apuntó que « pese a que hoy su propuesta fue rechazada, cuando la Corte Suprema defina una nueva quina, el criterio va a seguir siendo buscar a la persona más apropiada. Para el Ejecutivo no hay ninguna otra cosa en jeu ».

« Il faudra faire une évaluation de la manière de s’améliorer, mais l’important est que l’exécutif n’ait pas dérogé à la recherche d’un meilleur fonctionnement du système », a ajouté le chef de l’Intérieur.

Entre-temps, le ministre de la Justice a déclaré que « nous acceptons et reconnaissons que chaque sénateur vote consciencieusement, en représentant les intérêts de ses secteurs et de ses régions ».

Dans ce sens, Ríos a déclaré que le processus de remplacement de Jorge Abbott interrogé « a été délibératif et transparent, face au public ».

« Nous espérons, en tant qu’exécutif, poursuivre le processus constitutionnel. Ce processus se poursuit avec la Cour suprême, devant remplacer la personne qui a été rejetée et le président de la République enverra un nouveau nom pour pouvoir ratifier et approuver ou non par ce Sénat », a complété Ríos.

De même, le secrétaire d’État a déclaré que « nous voulons réitérer l’importance du parquet national pour le pays et le système judiciaire, nous comprenons que nous devons mener à bien ce processus le plus rapidement possible et nous continuerons à travailler de toutes les manières avec les ministres présents pour renforcer la sécurité des Chiliens et des Chiliennes ».

Avec la décision prise, telle qu’établie par la loi organique du ministère public, c’est maintenant au tour de la Cour suprême de compléter la quina en proposant un nouveau nom pour remplacer Morales. Pour cela, vous disposerez d’un délai de 10 jours et, sauf s’il est nécessaire de convoquer un nouveau concours, la durée de l’événement sera portée à 15 jours.

De la même manière, le président Gabriel Boric et le Sénat disposeront d’un délai de cinq jours pour exercer leurs fonctions respectives, ce qui se traduit par la proposition d’un candidat pour occuper le corps d’Abbott et sa ratification. ou non.