Le sénateur Ossandón révèle que le candidat au poste de procureur du gouvernement national « jusqu’à hier au déjeuner était Meléndez »

Le sénateur Manuel José Ossandón (RN) a évoqué l’élection du candidat du président Gabriel Boric au poste de procureur national. Dans ce sens, le parlementaire a révélé qu’il existait un nom antérieur à celui de l’Ángel Valencia interrogé : Agustín Meléndez.

en conversation avec la dynamole parlementaire a indiqué que « je vais voter consciencieusement et je vais étudier le fond. Mais le candidat au poste de procureur national jusqu’à hier, mercredi midi, était Meléndez. Nous savions que Palma (Carlos) avait les voix facilement, et que Meléndez j’ai eu les votes facilement. Valence (Ángel) je ne sais pas si je les ai avec cette facilité ».

Vous pourriez également être intéressé par :

En complément de ce qui précède, Ossandón ne comprend pas ce qui s’est passé, « mais le président Boric a clairement changé d’avis, avec une opinion complètement différente de ce que nous avons vu chez ses ministres, car dans toutes les conversations que nous avons eues, il a été question de soutenir Meléndez ou Carlos Palma, le nom de Valence n’est jamais venu. Jamais. J’étais en train de déjeuner au Sénat lorsqu’un ministre m’a appelé pour m’informer que le président allait proposer Valence ».

Parce que le nom n’a pas été discuté au Congrès, Ossandón suppose que la proposition de Valence « est clairement le pari le plus risqué ». « Je ne sais pas si le président veut retomber ou non, mais nous devons voter consciencieusement », a conclu Ossandón.