Le Sénat approuve une nouvelle extension de l’état d’exception dans le sud du pays

Comme la Chambre des députés l’avait fait quelques heures auparavant, le Sénat a approuvé une nouvelle extension de l’état d’exception constitutionnel dans le sud du pays. Concrètement, la mesure a été approuvée avec 34 voix pour et 5 abstentions, elle restera donc en vigueur jusqu’au 28 janvier prochain.

En l’occurrence, parmi ceux qui se sont abstenus figurent les sénateurs Paulina Núñez (RN) et Luz Ebensperger (UDI), et le parlementaire Miguel Durana, qui ont demandé des efforts accrus à la frontière nord pour faire face à la crise migratoire. Aussi la sénatrice María José Gatica (RN) et la sénatrice Yasna Provoste (DC).

Vous pourriez également être intéressé par :

La séance n’a pas donné lieu à débat sauf quelques parlementaires qui sont intervenus pour expliquer leur vote favorable malgré l’existence de situations violentes en zone sud.

Dans cette ligne, la ministre de l’Intérieur, Carolina Tohá, a indiqué que la Commission de la Constitution est déjà en train de traiter le projet qui permet d’éviter les prolongations tous les 15 jours, permettant une période plus longue. Après les vacances législatives de février, il a annoncé qu’ils partageraient avec le Congrès une « vision à moyen terme » sur les conditions dans lesquelles il sera possible de retirer l’état d’exception.

« Nous ne pensons pas que ce soit une conversation favorable maintenant car l’été est une période très complexe dans la région », a déclaré le secrétaire d’État.