Le Sénat approuve les observations du président Gabriel Boric sur le projet de loi classant l’exploitation sexuelle commerciale des enfants et des adolescents

La Chambre du Sénat a approuvé à l’unanimité les observations présentées par le président de la République, Gabriel Boric, au projet de loi qui criminalise l’exploitation sexuelle commerciale et le matériel pornographique des enfants et des adolescents.

La mesure a été approuvée avec 34 voix pour, aucune abstention et aucune contre. Ceci, après il y a quelques semaines la Chambre des Députés et Députés a soutenu le veto présidentiel, également à l’unanimité, avec 13 voix pour.

Plus précisément, le texte modifie le Code pénal pour classer les délits liés à l’exploitation sexuelle et à la pornographie des mineurs. Le président Gabriel Boric a proposé une série de corrections formelles, qui ne contiennent que des normes d’adéquation qui traitent des aspects de corrélation dans le texte législatif, puisque le crime de viol a été omis.

De même, il met à jour les références nécessaires relatives aux différents organes juridiques. Ceci, puisque les normes des crimes sexuels contre les mineurs ont été modifiées ces dernières années. En outre, le nouveau crime de transmission -sans soutien ni enregistrement- de matériel sexuel de mineurs est incorporé dans le statut des crimes sexuels contre des enfants et des adolescents.