Le Qatar punira les personnes qui portent le drapeau LGBTI lors de la Coupe du monde 2022 de 7 à 11 ans

La Coupe du monde Qatar 2022 continue de susciter la controverse autour de son organisation, ceci parce que depuis le pays du Moyen-Orient, ils ont précisé qu’il y aura des peines entre sept et 11 ans pour quiconque porte un drapeau LGBTI lors de l’événement planétaire qui se tiendra dans les mois de Novembre et décembre.

Porte-parole de la Coupe du monde Nasser Al Khatera indiqué lors d’une conférence de presse : « Quiconque porte le drapeau LGTBI à la Coupe du monde sera arrêté pendant 7 ou 11 ans », auquel il a ajouté que « le Qatar est un pays islamique et sa religion doit être respectée ».

Ces déclarations sont faites dans le cadre du Pride Day, un moment où différentes instances -dont la FIFA elle-même- ont changé leurs logos aux couleurs de l’arc-en-ciel sur leurs réseaux sociaux.

« Portez les couleurs de l’arc-en-ciel lors du premier match de Coupe du monde »

Les réactions à cette mesure ne se sont pas fait attendre et une demande particulière a été émise par l’Espagne. Le député de More Country, Inigo Errejona demandé à l’équipe espagnole de porter un maillot aux couleurs de l’arc-en-ciel lors de son premier match de Coupe du monde.

« Nous devons montrer que le pays défend fièrement les droits et les libertés des personnes LGTBI », a déclaré le parlementaire européen.

A noter que les champions du monde 2010 partageront le groupe F avec le Costa Rica, l’Allemagne et le Japon.