Le président du Sénat assure que l’élection du Conseil constitutionnel aura un créneau télévisé, après un communiqué de la CNTV indiquant le contraire

Le président du Sénat, Álvaro Elizalde (PS), s’est référé à la déclaration de CNTV dans laquelle il a précisé qu’un créneau électoral à la télévision n’est pas envisagé pour l’élection des conseillers constituants.

« La réforme constitutionnelle qui permet le nouveau processus constituant, indique que lors de l’élection du Conseil constitutionnel, les normes de la loi 18 700 sont appliquées, qui est précisément la loi qui régit la bande électorale, par conséquent, lorsqu’il est expressément indiqué dans la réforme qui s’applique ce règlement, il correspond à réaliser une bande électorale », a indiqué la sénatrice Elizalde.

Tu pourrais aussi aimer:

Le chef de la Chambre haute a souligné que « nous estimons qu’une interprétation et une application correctes de la réforme impliquent que le processus démocratique d’élection des conseillers constitutionnels avec une bande électorale se déroule, de manière à ce que les citoyens votent de manière éclairée ».

Du Conseil national de la télévision (CNTV), ils avaient déclaré qu' »étant un organe autonome de l’État qui doit être régi par le principe de légalité, par conséquent, il ne peut se voir attribuer des pouvoirs qui ne lui sont pas conférés par la loi, comme l’organisation d’un bande électorale dans ce cas » .

A noter que le député Luis Cuello (PC) a annoncé qu’il présenterait une réforme qui permettra l’existence d’une bande électorale pour l’élection du Conseil constitutionnel, après l’avertissement de la CNTV.

À cet égard, le député Cuello a souligné : « Sur la base de l’avertissement émis par le Conseil national de la télévision concernant l’impossibilité d’avoir un créneau électoral télévisé pour les candidats au Conseil constitutionnel, nous pensons qu’il est important de corriger cette erreur ».

A cela, le parlementaire communiste a ajouté : « C’est pourquoi nous présenterons une réforme pour rendre applicables les règles sur la bande électorale, afin de garantir que les citoyens votent en connaissance de cause dans cette élection capitale. Je suis sûr que nous pourrons traiter et l’approuver rapidement. »