Le président de la commission Santé de la Chambre appelle à la fin du Pass Mobilité et du masque : « A ce stade ce n’est pas justifié »

Le député Tomás Lagomarsino (Ind-PR), président de la Commission Santé de la Chambre des députés, a soutenu qu’« à ce stade, il n’est pas justifié » de poursuivre certaines mesures restrictives liées à la pandémie de Covid-19.

A travers une déclaration sur les réseaux sociaux, Lagomarsino a soutenu que « la pandémie est terminée » et a appelé le ministère de la Santé à proposer de nouvelles mesures sanitaires. Le parlementaire a affirmé que le Covid-19 a déjà atteint des niveaux de contagiosité et de mortalité similaires à d’autres virus respiratoires.

« Nous avons des pourcentages de vaccination très élevés avec les doses initiales et avec les doses de rappel », a déclaré le parlementaire, ajoutant qu' »à ce stade, le Pass Mobilité ne se justifie plus et chaque jour la permanence de l’utilisation du masque » .

« C’est pourquoi nous avons invité, depuis la Commission Santé de la Chambre des Députés et des Députés, que je dois présider, la nouvelle ministre de la Santé, Ximena Aguilera, à proposer des mesures claires de désescalade pour les différentes mesures sanitaires » , il a déclaré.

« J’ai travaillé pendant 17 mois en tant que médecin résident dans le service Covid-19 de l’hôpital Fricke jusqu’en septembre 2021 et j’ai vécu les pires moments de la Pandémie. Ce qui s’est passé dans les hôpitaux pendant la Pandémie ne se produit plus depuis des mois grâce à la vaccination » , a ensuite ajouté le député Lagomarsino, selon T13.

De l’avis du législateur, « à ce stade, les limitations des libertés individuelles et l’imposition de mesures sanitaires en dehors des hôpitaux ne se justifient plus car le virus est déjà devenu endémique. Les gens vont continuer à être infectés par le Covid-19, tout comme le cas avec d’autres virus respiratoires. ».

Et il a expliqué: « ce dont nous devons nous inquiéter aujourd’hui, c’est que les patients meurent parce que notre système de santé est toujours en mode pandémie et ne résout pas les listes d’attente des spécialistes, des chirurgiens et des GES. C’est clair lors de la visite des hôpitaux et des urgences. »

« Je me conforme et appelle au respect de toutes les mesures sanitaires tant que le Ministère de la Santé ne les retire pas, mais en tant que président de la Commission Santé de la Chambre j’appelle le Minsal à désamorcer les mesures sanitaires et à résoudre les listes d’attente et pousser le plan d’investissement », a-t-il conclu.