Le président colombien renouvelle la direction de l’armée et de la police

Le président colombien, Gustavo Pétroa nommé ce vendredi (08.12.2022) la nouvelle direction des Forces militaires et policières avec lesquelles il cherche à garantir « la politique de sécurité humaine » pour « garantir la réduction de la violence et accroître la paix et le respect des droits de l’homme ».

Le nouveau commandant des forces armées sera le général Helder Fernando Giraldo Bonilla ; celui de l’armée, le général Luis Mauricio Ospina ; de la marine, le vice-amiral Francisco Hernando Cubides, et de l’armée de l’air, le général Luis Carlos Córdoba, a annoncé Petro dans une déclaration à la presse.

Le président a ajouté que le nouveau directeur de la police sera le général Herny Armando Sanabria et que, pour la deuxième fois dans l’histoire de cette institution, une femme, le général de brigade Yackeline Navarro Ordóñez, en sera la directrice adjointe.

Gustavo Pétroaprès avoir indiqué qu’Ordóñez, jusqu’à présent directrice nationale de l’éducation policière, était la première à occuper « cette étape » dans la police, a précisé qu’elle est la deuxième, mais que sa nomination est un signe des « nouvelles réalités qui doivent faire avec l’égalité ».

Cette nouvelle direction « reste à la disposition de la société colombienne, à la disposition de la paix et des droits de tous les citoyens », a ajouté le président, qui a annoncé qu’il travaillera pour « une force publique qui soit professionnelle, qui puisse valoriser ses hommes et femmes de base.

garantir la paix

« Nous voulons une politique de dignité et d’amélioration de la qualité de vie des militaires », a-t-il expliqué, ajoutant qu’ils chercheront à ce qu' »il n’y ait pas une barrière quasi infranchissable qui existe aujourd’hui entre sous-officiers et officiers ».

Le président, qui était accompagné du ministre de la Défense Iván Velásquez, a ajouté que la nouvelle force sera « une force publique où la méritocratie est la base de la promotion et l’éducation est le facteur clé de la professionnalisation ».

Le président a ajouté qu’il avait nommé cette nouvelle direction pour promouvoir « la politique de sécurité humaine (…) pour garantir la paix, la réduction de violence, délinquancegarantir l’accroissement substantiel du respect des droits de l’homme et des libertés civiles, comme il se doit dans toute démocratie ».

La nomination de la direction militaire était l’une des déclarations les plus attendues après que Petro a pris la présidence de La Colombie dimanche 7 août dernier.