Le président Boric souligne que l’arrêt des camionneurs « n’est pas contre le gouvernement, c’est contre les citoyens »

Le président de la République, Gabriel Boric, a condamné l’arrêt des camionneurs et évoqué le blocage des routes qu’ils maintiennent dans différentes parties du pays. Selon lui, la situation « est contre les citoyens » et « affecte la vie des hommes et des femmes chiliens ».

En pleine visite au Mexique, le président a prévenu les camionneurs mobilisés que « s’ils veulent insister pour nuire à notre pays, nous leur disons que nous allons agir avec toute la fermeté que la loi nous accorde ». En outre, il a souligné que le fait « réaffirme l’importance du projet de train que nous développons pour le Chili ».

« Il n’y a aucune raison pour que la grève continue, encore moins pour ceux qui ont passé des heures à discuter avec nous, sont parvenus à un accord, et aujourd’hui ils l’ignorent et insistent sur l’arrêt, affectant la vie de milliers de compatriotes », a-t-il ajouté. ajoutée.

Il convient de rappeler que la grève a été initiée ce lundi par la Confédération des transporteurs Fuerza del Norte et l’Association des propriétaires et chauffeurs de Paine Trucks, qui demandent des améliorations en matière de sécurité et une réduction de la valeur du carburant.