Le président Boric nomme l’avocate Marie Claude Plumer comme nouvelle surintendante à l’environnement

Après un concours pour le système de la Haute Gestion Publique, le Président gabriel borique a désigné ce mardi l’avocat Marie Claude Plumer en tant que nouveau surintendant de l’environnement.

Rappelez-vous que l’avocat Emmanuel Ibarra Soto Jusqu’à présent, ils agissaient comme surintendants suppléants, en attendant le prochain titulaire du poste.

Claude est titulaire d’un « maîtrise (DEA) en droit de l’environnement de l’Université de Paris I-II Panthéon-Sorbonne et a fait des études spécialisées en gestion économique de l’environnement et des ressources naturelles, à l’Institut d’administration publique et à l’Université d’Alcalá de Henares , Espagne », indique un communiqué du ministère de l’Environnement.

« En outre, il est titulaire d’un diplôme en compétences génériques de gestion pour la haute direction publique, de l’Universidad del Desarrollo et de Newfield Consulting », ajoute le texte.

Du gouvernement, ils ont également souligné que Claude a « une vaste expérience dans l’administration publique sur les questions environnementales ».

« Elle a travaillé comme avocate à la Division juridique de la Commission nationale de l’environnement (Conama) pendant 14 ans et comme procureure à la Surintendance de l’environnement (SMA) entre 2011 et 2012, une entité où elle a également occupé le poste de chef de la Division des sanctions et de la conformité entre 2014 et 2018 », ont-ils indiqué.

Actuellement, Claude est le chef de la division juridique du ministère de l’environnement.

Au cours de sa carrière, elle a également travaillé comme consultante indépendante et conseillère auprès de la Direction des frontières et des limites. Il a également travaillé comme enseignant à l’Université catholique de Valparaíso, Développement et Santiago, et a diverses publications sur les questions environnementales.

Processus de sélection

Le processus pour pourvoir le poste a commencé en juin de cette année avec la publication de l’appel sur le site Web de la fonction publique et dans les journaux nationaux. Au total, 172 candidatures ont été reçues via le système de candidature en ligne et cinq candidatures via le service de recherche spécialisé.

Sur la base des résultats de l’évaluation des candidats, le Conseil supérieur de la gestion publique a décidé d’interviewer 10 candidats, après quoi il a préparé la liste finale qu’il a envoyée au Président, afin qu’il puisse faire sa sélection.