Le président Boric n’évite pas les discussions sur les changements de son cabinet et affirme que « tout est perfectible »

Président Gabriel Boric adressé la demande du timonier de la Chambre des députés, Raúl Soto (PPD), pour changer de cabinet, et les critiques émises par le parti au pouvoir. Le président a souligné que « tout est perfectible », mais a soutenu ses ministres en indiquant que « j’ai confiance dans le travail qu’ils font ».

« La vie est perfectible, tout est perfectible, et notre gouvernement doit être en permanence s’auto-évaluant et disponible pour s’améliorer », a déclaré le chef de l’Etat du district de Camarones, lors de sa visite dans la région d’Arica et Parinacota.

Tu pourrais aussi aimer:

Rappelons-nous que le député Raúl Soto Hier, il a proposé au gouvernement un changement de cabinet, compte tenu de la baisse des chiffres d’approbation de la gestion du président Boric.

« Peut-être est-il nécessaire d’évaluer sérieusement la possibilité d’un changement de cabinet et d’avancer la seconde moitié pour donner un changement de direction, corriger le cap et réorganiser à nouveau la maison pour s’accorder avec cette population qui semble aujourd’hui insaisissable », a déclaré Soto. . .

Pendant ce temps, le sénateur fidel espinoza (PS) a critiqué la gestion du ministre du secrétariat général de la présidence, Georges Jacksonet qualifié d' »erreur » sa désignation dans le portefeuille.

« Je pense que dans l’un des morceaux où il y avait une erreur, c’était précisément dans celui de Giorgio, parce qu’il n’avait pas de bonnes relations avec le monde parlementaire, pas avec moi en particulier », a déclaré Espinoza lors d’une conversation avec CNNChili.

Pour sa part, la députée Karol Cariola (PC) a déclaré : « Je ne doute pas qu’il existe des ministres qui peuvent apporter des contributions plus importantes à l’avancement du projet et du programme du gouvernement, et qu’ils devraient sortir beaucoup plus dans la rue et sur le terrain. »

Boric accepte la recommandation et soutient les ministres

Concernant les questions contre le cabinet, Boric a souligné : « J’en ai discuté avec notre cabinet de seremis, que dans toutes les critiques, même les plus rusées, il faut essayer de la dépersonnaliser, apprendre ce qu’il y a derrière et ce qu’on peut en sortir ». d’elle à s’améliorer.

« Dans ce cas, il y a un conseil ou une recommandation que nous suivons et je dis à nos ministres : il faut qu’ils soient dans les territoires », a-t-il commenté.

« Les nominations, changements de cabinet ou opérations de ces caractéristiques sont l’attribution exclusive et excluante du président de la République et celles-ci, d’ailleurs, ne sont pas communiquées par la presse », a-t-il souligné.

En outre, il a souligné que « je suis en conversation permanente avec nos ministres et j’ai confiance dans le travail qu’ils font et nous continuerons à travailler ensemble ».