Le pape François nomme pour la première fois des femmes au comité consultatif des évêques

Le pape a nommé trois femmes membres du Dicastère (ministère) pour les évêques, une décision conforme à l’intention de François de donner aux femmes une plus grande visibilité et un plus grand leadership dans la structure interne de l’Église, a rapporté le Vatican aujourd’hui.

Il s’agit de Sœur Raffaella PetriniSecrétaire général du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican ; Sœur Yvonne Reungoatancienne supérieure générale des Filles de Marie Auxiliatrice, et Maria Lia Zervinoprésidente de l’Union mondiale des organisations féminines catholiques.

La nomination a été communiquée par le Bureau de presse du Saint-Siège dans son bulletin quotidien d’activités qui comprend les démissions et les nominations approuvées par le pontife, sans donner plus de détails.

En février dernier, Francisco a été promu secrétaire de la Commission pontificale pour l’Amérique latine en Argentine emilie cudajusqu’alors chef du Bureau de cette même institution, qui s’est joint à d’autres secrétaires, comme le religieux Stefania Smerilli au Dicastère pour le développement humain intégral ou à la France Nathalie Becquartsous-secrétaire du synode des évêques.

Le pape a réitéré à de nombreuses reprises son intention de rendre les femmes plus visibles au sein de l’Église dans le cadre des mesures de réforme de François, dont l’intention est de rationaliser, de moderniser et de rendre plus transparentes les institutions ecclésiastiques modernes.

La nouvelle Constitution « Praedicate Evangelium » (Prêcher l’Evangile) mise en place par François et entrée en vigueur le 5 juin ouvre la porte à une plus grande présence des laïcs et des femmes dans l’administration.

Parmi les principes généraux du document figure « la précision que tout le monde – et donc aussi les laïcs et les fidèles laïcs – peut être nommé à des fonctions gouvernementales par la Curie romaine, en vertu du pouvoir d’autrui du Successeur de Pierre » .

En outre, le nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la vocation de la nouvelle curie vaticane aura, parmi ses objectifs, celui « d’approfondir la réflexion sur la relation entre l’homme et la femme dans leur spécificité respective, réciprocité, complémentarité et égalité dignité ».

En plus d’offrir « sa contribution à la réflexion de l’Église sur l’identité et la mission des femmes et des hommes dans l’Église et dans la société, de promouvoir leur participation, de valoriser les particularités des femmes et des hommes, et aussi de développer des modèles de leadership pour les femmes dans l’Église « , indique le document.