Le ministère des Affaires étrangères dépose une plainte auprès du ministère public après avoir divulgué une conversation privée du ministre Urrejola

Le ministère des Affaires étrangères a déposé une plainte auprès du parquet après la fuite d’un audio d’une conversation privée de la ministre des Affaires étrangères, Antonia Urrejola, dans laquelle elle a interrogé l’ambassadeur d’Argentine au Chili, Rafael Bielsa, après ses déclarations suite au rejet unanime du Comité des Ministres au projet minier du port de Dominga.

En ce sens, à partir du portefeuille, ils ont soutenu que « comme c’est de notoriété publique, la ministre des Affaires étrangères, Antonia Urrejola, a accepté la démission du directeur des communications de ce portefeuille en raison de la diffusion d’un audio contenant une conversation privée, enregistrée sans connaissance des participants à la réunion ».

Vous pourriez également être intéressé par :

De même, le ministère des RR.EE. a révélé que « après ce qui s’est passé, et comme l’exige la loi auprès des hautes autorités, le chancelier a déposé une plainte auprès du ministère public et a demandé au sous-secrétaire Ximena Fuentes d’ordonner l’ouverture d’une procédure administrative. Ces actions ont été menées aujourd’hui et sont destiné à clarifier les faits et à déterminer les responsabilités éventuelles ».

S’alignant sur ce qui a été exprimé par le président argentin, Alberto Fernández, et sur ce qui a été dit par le président Boric, le ministère des Affaires étrangères a réaffirmé qu’après l’impasse, « la relation bilatérale avec l’Argentine se poursuit en excellents termes ».

« Cette situation particulière a été abordée à la fois par la ministre des Affaires étrangères Antonia Urrejola et son homologue Santiago Cafiero, ainsi que par le président Gabriel Boric et le président Alberto Fernández, qui ont souligné la confiance et l’amitié historique entre nos pays qui sont à la base des projets futurs que nous sommes développer ensemble », ont-ils condamné depuis le portefeuille.