Le joueur de tennis chilien Felipe Hernández suspendu trois ans pour dopage positif

Le joueur de tennis chilien Philippe Hernandez Il a été suspendu trois ans après avoir été contrôlé positif au dopage lors d’un contrôle effectué lors du tournoi M15 de Quito, en juin 2022, comme l’a rendu public ce jeudi l’International Tennis Integrity Agency (ITIA).

L’ITIA a confirmé que le joueur de 22 ans avait assumé les accusations portées dans le cadre du programme antidopage du tennis (TADP). Hernández était classé 1179 au classement ATP au moment du test.

Une analyse ultérieure a révélé que l’échantillon contenait de la nandrolone et ses métabolites, des substances interdites par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Le joueur a été prévenu et suspendu provisoirement le 23 août 2022.

En décembre dernier, le joueur avait admis à la fois la présence et la consommation de nandrolone et, par conséquent, le manquement aux articles 2.1 et 2.2 du TADP de 2022.

L’article 10.2.1 du TADP précise qu’une violation de l’article 2.1 ou 2.2 du TADP qui est « intentionnelle » et constitue une première infraction entraîne une suspension obligatoire de quatre ans. Cependant, l’article 10.8.1 du TADP établit une réduction d’un an en fonction de l’admission et de l’acceptation d’une sanction.

Par conséquent, l’ITIA a déterminé que le joueur devrait être soumis à une période de disqualification de trois ans qui a commencé le 22 juillet et expirera le 21 juillet 2025.