Le gouvernement serbe interdit la marche de l’Europride

Les autorités serbes ont officiellement interdit la marche de l’Europride, selon les organisateurs de cet événement paneuropéen de la communauté LGTBIQ+, prévu samedi à Belgrade.

« Nous utiliserons tous les moyens légaux pour revenir sur cette décision », a déclaré l’organisation dans un communiqué, qui organise des manifestations par roulement dans différentes capitales européennes.

La tension monte dans le petit pays des Balkans depuis que le président, Aleksandar Vucic, a annoncé fin septembre qu’il appelait à l’annulation du défilé, suscitant l’ire des représentants de la communauté LGTBIQ+, qui ont promis de l’organiser quand même.

Le chef de l’Etat serbe a donné plusieurs raisons pour expliquer sa position, notamment les tensions autour de l’ancienne province du Kosovo et les inquiétudes énergétiques et alimentaires.

Le mariage gay n’est pas légal dans les Balkans et l’homophobie est profondément enracinée malgré les mesures prises au fil des ans pour réduire la discrimination.

Depuis 2014, le défilé LGBTIQ+ a lieu régulièrement mais avec une forte protection policière.