Le gouvernement promulgue une réforme qui permet un nouveau processus constituant : elle sera publiée ce mardi

La chef du Secrétariat général du gouvernement (Segegob), la ministre porte-parole Camila Vallejo, a confirmé que la réforme constitutionnelle qui permet le nouveau processus constituant a déjà été promulguée par La Moneda. Ainsi, le secrétaire d’État a indiqué que ce mardi 17 janvier, il sera publié au Journal officiel.

« La réforme constitutionnelle qui permet un nouveau processus constituant a déjà été promulguée et demain elle sera au Journal officiel », a annoncé le ministre Vallejo, lors d’un point presse depuis le Palais du gouvernement.

Face aux élections du Conseil constitutionnel qui auront lieu le 7 mai, à qui on demande si le parti au pouvoir va se présenter sur une liste unique, le ministre Vallejo a déclaré que « l’idéal est d’avoir l’alliance gouvernementale unie et même plus ».

« Nous avons indiqué cela de la Démocratie chrétienne (DC) au Parti communiste (PC), car nous comprenons qu’il est important que les forces progressistes s’unissent pour défendre et établir les principes d’une société avec plus de droits », a-t-il ajouté.

Selon le porte-parole du gouvernement, « le scénario idéal pour l’Exécutif est l’unité et la cohésion, pour faire face aux défis qu’il a en termes de politiques publiques et dans la sphère constitutionnelle ».

Il est à noter que, en outre, le Congrès doit choisir les 24 personnes qui composeront la Commission d’experts qui accompagnera ce nouveau processus, qui commencera à travailler sur le projet de loi qui sera remis au Conseil constitutionnel en janvier.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de Servel, Andrés Tagle, ainsi que le directeur national de Servel, Raúl García, ont intensifié l’appel aux citoyens à revoir et, si nécessaire, à demander le changement de leur adresse électorale en vue de la proximité de la Clôture du Registre Électoral.

Député Manouchehri : « Si on était sur deux listes, le PS devrait partir avec J’approuve la dignité »

Après avoir été promulgué par le président Gabriel Boric, le nouveau processus constituant est en cours. En prélude à la formation des pactes politiques pour l’élection des représentants du Conseil constitutionnel, le député socialiste Daniel Manouchehri a affirmé que « le plus intelligent est de partir sur une liste unique ».

Interrogé sur la possibilité que les partis gouvernementaux se présentent sur deux listes, Manouchehri a répondu que, selon lui, « le Parti socialiste devrait aller avec Approve Dignity. Nous pensons que le Parti socialiste doit former un noyau important avec le centre de gouvernement du président Gabriel Boric ».

« Cependant, c’est une position que le Parti socialiste doit régler à ses instances. Je le répète, la chose politiquement et électoralement intelligente à faire est de partir sur une seule liste. Nous croyons que c’est seulement avec l’unité que l’avenir est possible », a-t-il souligné.

En principe, le législateur de la région de Coquimbo a affirmé que « la chose électorale et politiquement intelligente est que nous allons tous ensemble sur une liste. Tout d’abord, il a une plus grande efficacité électorale car les grandes listes ont la capacité d’accumuler plus de voix et le nombre de distribution favorise l’éligibilité. Et, deuxièmement, politiquement un signal fort est envoyé ».

« Nous devons tout mettre en œuvre, et les socialistes le feront, pour arriver à une liste unique qui puisse faire en sorte que le prochain Conseil constitutionnel ait des idées progressistes, de changement et de transformation sociale bien représentées », a-t-il conclu.