Le gouvernement confirme la mort d’une deuxième personne à la suite de l’incendie de forêt à Viña del Mar

Après avoir dirigé la réunion du Comité technique à la suite du vorace incendie de forêt à Viña del Mar, la ministre de l’Intérieur, Carolina Tohá, a confirmé la mort d’une deuxième personne à la suite de l’incident.

Selon des informations préliminaires, le secrétaire d’État a soutenu que « ce que nous savons, c’est que nous avons une deuxième personne décédée déjà certifiée » comme cause de l’urgence qui a laissé un solde de 13 foyers touchés et 30 blessés.

« Nous voulons appeler toutes les personnes qui ont des antécédents ou des préoccupations en la matière à le faire par l’intermédiaire des agences correspondantes ; le parquet, la police et le PDI », a déclaré le secrétaire d’État.

De même, il a exhorté à « éviter les rumeurs ou les nouvelles qui ne passent pas par ces canaux, car cela génère des inquiétudes ou des inquiétudes dans la population ».

Quant aux maisons touchées par l’incident, Tohá a expliqué qu’il n’y a toujours pas de chiffre, car « il y a de nombreuses zones dans lesquelles on ne peut pas entrer car l’incendie n’est pas complètement terminé et nous avons des sources actives, il y a donc des estimations préliminaires que nous pouvons atteindre jusqu’à 500 maisons, mais certification effective des maisons qui sont vérifiées par leurs dégâts par la municipalité, nous n’en sommes qu’à 130 ».

En raison de la situation, Tohá a statué qu’il avait été décidé de préparer un « plan d’urgence pour nous aider à empêcher que ces situations ne se reproduisent dans d’autres zones de l’environnement ; il y a des conditions qui sont trop favorables aux incendies et il y a beaucoup de vulnérabilité sur ce territoire.