Le député Alinco se rend à la Cour d’appel de Valparaíso pour retourner dans les commissions de l’agriculture et des travaux publics : PPD l’a retiré des deux

Adjoint René Alinco (Ind – PPD) s’est adressé à la Cour d’appel de Valparaíso pour tenter de réintégrer les commissions de l’agriculture et des travaux publics -toutes deux de la Chambre basse- après avoir été démis de leurs fonctions par le PPD.

A signaler que le PPD a pris cette décision après avoir voté en faveur de la motion de censure contre le président de la commission Agriculture, Velous Consuelo (RN), qui a dû quitter ses fonctions après l’approbation de l’action.

Tu pourrais aussi aimer:

« Ce ne sont pas des sanctions, c’est une réalité vivante. René Alinco ne se sent pas bien dans le caucus depuis longtemps, il n’exécute pas les accords que nous avons conclus, il ne s’intéresse pratiquement pas à ce que notre secteur politique détermine ou discute,  » a-t-il précisé en son temps le responsable du banc du magasin, chrétien tapia.

Avis de non-responsabilité

Le parlementaire de la région d’Aysén a regretté d’avoir dû saisir la justice pour un événement qui, selon lui, aurait dû être résolu politiquement.

« Je me battrai dans tous les cas pour le droit de participer aux commissions puisque cela touche mes électeurs », a-t-il déclaré dans Radio Bio Bio.

De même, il a accusé Tapia d’avoir pris une décision arbitraire et illégale, car pour parler de ce qui s’est passé -une motion de censure- il existe des instances telles que la Commission d’éthique. A quoi Alinco a indiqué qu’il aurait pu présenter ses défenses, il a également ajouté que, s’agissant d’une décision politique, il aurait dû y avoir une discussion au sein de la commission avec la présence de l’ensemble du banc, lui compris.