Le Chili Vamos glisse pour livrer des quotas aux démocrates et aux jaunes pour la nomination d’experts dans le nouveau processus constituant

Face à la nomination de ceux qui composeront le Comité d’experts du nouveau processus constituant, le président de l’UDI, Javier Macaya, a ouvert la porte à la possibilité que le Chili Vamos remette des quotas aux Jaunes ou aux Démocrates pour la nomination des experts. .

En ce sens, le patron du syndicat a souligné qu’« il serait complexe pour le processus et pour sa réussite, s’il apparaissait que les partis politiques ne font que contribuer à leurs intérêts respectifs, ce processus. C’est pourquoi nous pensons avoir pour agir avec le maximum de générosité, il y a des règles qui concernent non seulement la nomination des experts, mais aussi la structure paritaire dont elle dispose ».

C’est pourquoi Macaya a invité à intégrer les personnes qui ont participé activement au dernier processus constitutionnel, en particulier celles qui ont cherché à rejeter ladite proposition constitutionnelle en vue d’une « bonne et nouvelle » Charte fondamentale.

« Incorporons toutes ces personnes qui ont participé avec beaucoup de force à l’épopée du 4 septembre, à l’épopée d’avoir une bonne et nouvelle Constitution, et cela inclut le groupe des Jaunes et des Démocrates », a déclaré le barreur de l’UDI.

Dans le même ordre d’idées, Macaya a soutenu que « si vous regardez cela dans les quotas des partis, vous le regardez dans la logique du quota politique, si vous regardez une liste de personnes qui, espérons-le, étaient dans une unité d’objectif similaire à celle de septembre 4, vous n’avez probablement même pas besoin de les répartir par parti ou par appartenance à un parti. »

« Il est très probable qu’à partir du Chili Vamos, nous devrons donner des sièges à des forces politiques qui n’ont pas de représentation au Parlement, en ce que les Jaunes ou qui n’en ont pas assez pour obtenir un seul nom, en ce que les démocrates ; ce sont des conversations qui sont détenus », a conclu le leader de l’UDI.