Le Chili et le Pérou célèbrent le poème que Pablo Neruda a dédié au Machu Picchu

La ministre des Affaires étrangères, Antonia Urrejola, et son homologue péruvien, le ministre des Affaires étrangères, César Landa, ont signé une déclaration qui célèbre le poème que Pablo Neruda a dédié au Machu Picchu, soulignant le bicentenaire des relations bilatérales et des liens de coopération entre les deux pays.

Selon le ministère péruvien des Affaires étrangères, les ministres des Affaires étrangères ont dévoilé une plaque avec des vers du poème « Alturas de Machu Picchu » du prix Nobel de littérature chilien, au musée du site Manuel Chávez Ballón du sanctuaire inca.

De même, ils ont signé une déclaration qui célèbre l’œuvre littéraire de Neruda et souligne le bicentenaire des relations diplomatiques entre le Pérou et le Chili, en plus de leurs liens « d’amitié, de coopération et de désir d’intégration qui unissent les gouvernements et les peuples ».

Au cours de la réunion, dans la région péruvienne de Cuzco, Landa et Urrejola ont confirmé que la IVe réunion binationale présidentielle et du cabinet se tiendra à Santiago du 28 au 29 novembre.

Au cours de ces deux jours, selon le ministère péruvien des Affaires étrangères, les gouvernements des deux pays adopteront « de nouveaux engagements visant à approfondir l’intégration au profit des deux peuples ».

Jusqu’à présent, trois réunions présidentielles et cabinets binationaux ont eu lieu entre le Pérou et le Chili depuis la première en 2017 et successivement en 2018 et 2019, pour ensuite être suspendues au cours des deux dernières années en raison de la pandémie de Covid-19.

La quatrième rencontre a été confirmée en août dernier en Colombie, où une délégation du gouvernement péruvien a assisté à la cérémonie d’investiture du président colombien Gustavo Petro.

À cette occasion, le ministre péruvien des Affaires étrangères de l’époque, Miguel Angel Rodríguez Mackay, et Urrejola ont convenu de faire du 13 octobre la « Journée de l’amitié péruvienne-chilienne » afin de renforcer les liens entre les deux peuples.

Celui qui n’a pas pu assister à l’investiture de Petro était le président péruvien, Pedro Castillo, qui s’est vu refuser par le Congrès l’autorisation que les dirigeants du pays andin doivent obtenir de la Chambre pour tout voyage à l’étranger.

Encore une fois, le Parlement péruvien a refusé cette semaine l’autorisation demandée par Castillo de se rendre en Europe, où il devait rencontrer les autorités de l’Union européenne (UE) à Bruxelles, et au Vatican, où il devait rencontrer le pape François. .