Le Bureau du contrôleur prend acte de la nomination de Juan Carlos Cayo au conseil de l’INDH

Le contrôleur général de la République a pris acte du nom proposé par le président Gabriel Boric pour faire partie du conseil de l’Institut national des droits de l’homme (INDH).

Il s’agit de l’avocat et maître en droit constitutionnel, Juan Carlos Cayo, ancien conseiller de la Convention constitutionnelle et membre du peuple aymara. Comme indiqué Radio Biobioson nom résonnait déjà dans les couloirs du monde politique.

Avec l’arrivée de Cayo, le quorum minimum dont le conseil de l’INDH a besoin pour choisir le nouveau directeur est atteint, après le départ controversé de Sergio Micco.

Il convient de mentionner que Micco a présenté sa démission à la direction de l’INDH, après qu’un groupe de conseillers de l’organisation a demandé sa démission. Ainsi s’est terminée une relation conflictuelle entre l’organisation et l’universitaire qui assure aujourd’hui que tout a commencé par des préjugés à son encontre et que cela s’est terminé par une « annulation » envers son administration.

Tu pourrais aussi aimer: