Lancement du livre « Fragile, exposé » de Romina Reyes

Lancement du livre « Fragile, exposé » de Romina Reyes

  • Librairie Alma Negra, Nueva de Lyon 63, Providencia.
  • Jeudi 22 septembre – 19h00

Comment l’expérience quotidienne peut-elle être transformée ou abordée dans un livre de poésie ? Cet exercice littéraire fait partie de ce qu’apporte « Frágil, exposé », le nouveau livre de l’écrivain Romina Reyes, qui sera également présenté à Valparaíso.

Sous le sceau Ediciones Libro del Cardo, en près de 80 pages, l’auteur de « Kingdoms » (2014) et « Ríos y Provincias » (2019), le livre aborde des questions telles que la migration, le déracinement, les relations entre les femmes et les territoires comme des espaces à part entière d’émotion, des expériences qui forment une conscience féministe et qui façonnent le développement d’une voix féminine.

« Je suis une lectrice de littérature féminine. C’est une tradition dont je me sens partie prenante. Je suis fière de me situer dans ce genre qui génère beaucoup de respect et d’admiration pour moi, en plus du fait que ce sont de grandes références dans la littérature qui recueille des expériences de femmes et de dissidence qui s’inscrivent dans une contre-culture au canon masculinisé de notre poésie », dit l’écrivain à propos de cette veine.

Les textes de « Fragile, exposés » sont une compilation d’entrées de blog et de journaux de vie, de la période entre 2013 et 2021, qui ont été édités et compilés dans ce livre.

S’échappant un peu du récit, Romina Reyes entre ainsi dans le code du langage poétique. « Au Chili, nous, les écrivains, sommes très fermés dans les genres avec lesquels nous commençons, dans mon cas la prose, et pour moi, passer de la nouvelle au roman était quelque chose comme passer à quelque chose d’inconnu. La même insécurité me vient avec cela, mais en vérité, si vous êtes un écrivain, vous avez le droit de faire l’expérience de toutes sortes d’écritures. Cela fait partie du développement d’une voix », explique l’auteur.

« Je me considère essentiellement comme une conteuse, mais la poésie fait partie de mon exercice créatif, c’est une des facettes de mon travail, et c’est très spécial pour moi de la partager », ajoute-t-elle.

Le titre fait référence à la conversation avec un ami de l’auteur, où ils ont parlé de drames émotionnels, et se sont définis comme « fragiles et volontaires ». « Le nom vient de conversations avec des amis avec qui nous partageons des expériences sexuelles et amoureuses qui sont simplement la vie que l’on mène. Entre ironie et réalité je me sens fragile, et dans cette fragilité féminine, avec un immense foyer de lumière qui expose tous mes défauts de « femme », les bons et les mauvais, alors c’est comme s’approprier le discours d’être une femme et parler comme si un extérieur à soi, et de ce savoir s’émanciper ».

Coordonne les autres versions :

Conversation : DONNEZ-LUI UN THÈME, POÉSIE FÉMININE, RÉCITAL DE LECTURE, SPÉCIAL CONSEILS BEAUTÉ

28 septembre, 19h00

Espace littéraire de Ñuñoa

Javiera Tapia participe.

VALPARAISO

30 septembre, 19h00

Librairie Manuel Rojas

Ils présentent Daniela Catrileo et Leonardo Quezada.