Lancement de « Stories of So Long » de Jaime Hales

Lancement de « Stories of So Long » de Jaime Hales

  • Jeudi 21 juillet – 19h30
  • Via Zoom.
  • Inscription à noticiasyncronia@gmail.com.

Le livre rassemble dix-huit histoires et récits écrits par l’auteur tout au long de sa vie, dont certains inédits. Ils traitent de la vie : amour, politique, érotisme, mort, réincarnation, sujets pour lesquels leur intérêt fluctue. La plume de Jaime Hales glisse avec agilité à travers des histoires diverses, construites à partir de la combinaison d’expériences, de rêves, de culture et d’imagination.

Le livre sera présenté par Juan Mihovilovich et María Teresa Cárdenas.

« J’ai eu 74 ans et je suis dans la 75e année de ma vie. Je la regarde et me sens heureux. Je ne dirai pas qu’elle a été exempte de peines et de défaites. Mais ces douleurs, échecs, faiblesses et erreurs restent en arrière-plan non seulement à cause de l’enseignement qui en émanait, mais aussi à cause du nombre de belles choses qui me sont arrivées, parmi lesquelles ces travaux et cet amour », dit Jaime Hales dans le prologue de ce nouveau livre qui rassemble des textes écrits depuis son adolescence, comme le récit initial dans lequel il nous raconte sa vision du Chili en tant qu’étudiant en droit.

C’est une invitation à traverser différentes émotions. Dans lettre de nuit la tristesse nous submerge. Il a été écrit dans la nuit du 10 septembre 1986, le lendemain du jour où Pepe Carrasco Tapia a été retrouvé assassiné devant le cimetière du Parque del Recuerdo, après avoir été enlevé à l’aube du 8 septembre. Dans La Phoenicia de Gonzalo Rojasl’auteur joue, basé sur le poème Qedeshím Qedesóth publié dans le livre Éclairage, 1986, et lu par Gonzalo Rojas lui-même lors de divers événements universitaires auxquels Hales était présent. Et bien sûr il y a de l’amour et de l’érotisme, dans certaines histoires comme dans Et ils ont eu dix, Lettre d’amour Oui chambre 314entre autres.

Le lecteur pourra divertir et émouvoir avec chacune des histoires et s’identifier à la prose lyrique d’un écrivain qui raconte sans négliger la poésie qui a marqué son existence.

Jaime Hales, né en mars 1948, a publié son premier livre en 1965. Avec la seule interruption de ces années où l’autorisation de publier devait être demandée, il n’a cessé de le faire avec une fréquence inhabituelle. Poète, narrateur, essayiste sur des sujets holistiques, politiques et académiques, il a mené à bien sa tâche de communication et de contribution à la société.

Avocat des droits de l’homme pendant la dictature au Chili, thérapeute de la vie passée, lecteur de tarot, fondateur d’institutions universitaires et professeur, consultant sur les questions d’éducation, a été un chef de file d’écrivains et d’avocats chiliens. L’amour, avec ses dimensions d’espoir, de déception, de douleur et de joie, avec l’érotisme et l’esprit, est son thème principal. Sa poésie est passionnée et réaliste, ses textes politiques sont audacieux et déterminés, ses récits mêlent fiction et témoignage. Tel un magicien, il puise les mots de ses lèvres et de ses mains et ils se reflètent dans la variété de ses œuvres.