La Russie envisage de condamner à une amende la « propagande de l’homosexualité »

Les députés russes envisagent des amendes comprises entre 50 000 et 200 000 roubles (800 et 3 000 dollars, respectivement) pour ce qu’ils appellent la « propagande de l’homosexualité » dans le pays, selon l’un des auteurs de l’initiative.

Le parlementaire Alexander Jinshtein a écrit sur Telegram que le projet de loi correspondant, qui « prévoit des sanctions administratives pour la propagande de l’homosexualité et de la pédophilie », a été envoyé au gouvernement pour examen.

« Aujourd’hui cette responsabilité n’est prévue que pour la propagande de l’homosexualité auprès des mineurs », a-t-il dit, ajoutant que les députés entendent « l’étendre à toute propagande de relations sexuelles non traditionnelles, quel que soit l’âge ».

La loi devrait être discutée au parlement russe après la reprise des sessions pour les vacances d’été. Si l’infraction est commise par une personne morale, l’amende peut aller jusqu’à un million de roubles (environ 16 000 dollars), selon le texte du document.

Dans le même temps, si des violations de la loi sont commises par des étrangers, ils pourraient faire l’objet d’une arrestation administrative ou même d’une expulsion.

La Russie a adopté en 2013 une loi controversée interdisant la propagande homosexuelle, critiquée par de nombreuses organisations de défense des droits humains.