La Premier League accuse Manchester City de violation des règles financières

Il Manchester Ville a été renvoyé devant une commission indépendante pour plus d’une centaine de violations présumées des règles financières de la Premier League, a déclaré lundi la meilleure ligue de football d’Angleterre.

Les infractions s’étendent de la saison 2009-10 à la campagne 2017-18, a ajouté le premier ministre. Il Ville a été acquis en 2008 par Ville Football Group, un groupe basé à Abu Dhabi.

Si les accusations sont prouvées, l’équipe pourrait faire face à diverses sanctions, y compris une déduction de points ou une expulsion de la Premier League.

Le club aurait enfreint les règles relatives à la fourniture d’informations financières exactes, « en particulier en ce qui concerne ses revenus (y compris les revenus de sponsoring), ses parties liées et ses coûts de fonctionnement », a déclaré le tournoi.

Les accusations découlent d’une enquête du premier ministre sur les transactions financières du Ville qui a commencé il y a quatre ans, des mois après la publication d’une série de documents « Football Leaks » obtenus par la publication allemande Der Spiegel et examinés par Reuters.

Par la suite, le Ville a été banni de la Ligue des champions par l’UEFA pendant deux ans, mais a fait appel avec succès devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a annulé l’interdiction en 2020. Le club a été condamné à une amende de 30 millions d’euros (32,28 millions de dollars) par l’UEFA, que le TAS a ramené à 10 millions d’euros.

La Premier League allègue que le Ville Il n’a pas entièrement divulgué la rémunération des managers pour chacune des saisons de 2009-10 à 2012-13, lorsque Roberto Mancini était le manager.

L’équipe est également accusée de ne pas avoir respecté les règles du Premier ministre qui obligent les clubs à suivre les règles du fair-play financier (FFP) de l’UEFA pour les saisons 2013-14 à 2017-18 et à ne pas suivre les règles locales sur les revenus et la durabilité de 2015-16 à 2017-18.

La réglementation FFP est conçue pour empêcher les clubs de subir d’énormes pertes lorsqu’ils dépensent pour les joueurs. Ils garantissent également que les accords de parrainage sont basés sur leur véritable valeur marchande et sont de véritables accords commerciaux, et non des moyens pour les propriétaires d’injecter de l’argent dans un club pour contourner les règles.

Il est également allégué que le Ville n’a pas coopéré ni aidé la Premier League dans ses enquêtes de décembre 2018 à ce jour.

« Les membres de la commission seront nommés par le président indépendant du panel judiciaire de la Premier League », a indiqué la ligue dans un communiqué. « La procédure devant la commission sera (…) confidentielle et sera entendue à huis clos », a-t-il ajouté. « La Premier League n’émettra aucun autre commentaire à ce sujet jusqu’à nouvel ordre. »

Il Ville Il n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.