La « défense » de René Alinco après les accusations du député Palma pour haleine alcoolique : il assure que « l’odeur des gens le dérange »

Après le spectacle douloureux du député René Alinco (Ind) face au nouveau chef de file de la Chambre des députés, Vlado Mirosevic (PL), et qui lui a même coûté l’expulsion du caucus parlementaire du PPD, le désormais indépendant a expliqué « sa version » de les faits.

Alinco a interrompu le discours inaugural du nouveau président de la corporation et a même été accusé par certains de ses pairs d’avoir été ivre et d’avoir « l’haleine alcoolique », une affaire qui sera portée devant la Commission d’éthique de la Chambre basse.

Vous pourriez également être intéressé par :

Sur l’haleine alcoolique, l’indépendant a soutenu que « ceux qui doivent prouver sont ceux qui m’accusent, mais personne ne soulève les raisons sous-jacentes que j’ai données ». Au passage, il en a profité pour critiquer le parlementaire Hernán Palma, qui a raconté avoir perçu un « parfum étrange » dans son voisinage.

« Sûrement que le député Palma est gêné par l’odeur des gens, des odeurs assez étranges viennent aussi ici et il faudrait donc mettre en place un système pour le déterminer. La seule chose pour déterminer l’haleine alcoolique est un examen médical », a répondu Alinco. .

En revanche, il a assuré qu’il aimerait « que certains examinent les bureaux de peut-être certains membres de ce Congrès et je vous assure que plus d’une petite bouteille va être trouvée là-bas. Nous allons les nommer. »

« Parfois, mon passé me condamne, mais l’essentiel n’est pas l’haleine alcoolisée, mais comment ils agissent ici », a déclaré Alinco.