La Cour suprême a rendu une liste de cinq noms pour désigner un remplaçant à l’actuel président du deuxième tribunal de l’environnement

Au cours de l’après-midi de ce mardi, la Cour suprême a rendu les cinq noms qui concourront pour intégrer le deuxième tribunal de l’environnement, considéré comme clé pour l’avenir de divers projets d’investissement en la matière.

Comme signalé La troisième et après la réunion plénière de lundi dernier, la liste restreinte était composée de Daniella Sfeir, Marcela Godoy, Mauricio Oviedo, Pedro Silva et Alamiro Alfaro Zepeda.

Un seul des cinq candidats remplacera l’actuel président du tribunal, Alejandro Ruiz Fabres, une fois son mandat terminé.

Il convient de rappeler que Ruiz a été nommé à ce poste le 11 juillet 2016 après l’approbation de la chambre du Sénat. Auparavant, il avait été conseiller du cabinet de l’ancienne ministre María Ignacia Benítez. À ce jour, il en était à son deuxième mandat, étant le premier à assumer le poste à deux reprises.

Il convient de noter que les ministres des tribunaux de l’environnement sont nommés pour un mandat de six ans, tandis que le président est élu pour une durée de deux ans.

Ainsi, ladite liste a été transmise au Président de la République, Gabriel Boric, comme mandaté par le règlement et ce sera le Président qui proposera au Sénat l’un des noms choisis par la Haute Direction Publique après l’audience publique. processus de concours correspondant.

Désormais, il ne reste plus qu’au Sénat à connaître le candidat choisi par le chef de l’Etat, et à le soumettre ensuite au vote des 3/5 de ses membres en exercice. Si l’instance n’approuve pas la proposition présidentielle, le président doit présenter un autre candidat, qui sera tiré de la même liste préparée par la Cour suprême. En cas de nouveau rejet, un nouveau concours doit être convoqué.