La Commission constitutionnelle du Sénat a cherché à avancer d’une semaine l’élection des conseillers constitutionnels et a fixé un plébiscite pour le départ du 17 décembre 2023

En prélude à la longue journée de vote qu’il devra affronter, la Commission constitutionnelle du Sénat a approuvé la modification de l’itinéraire électoral du nouveau processus constituant. Ainsi, les sénateurs ont entériné l’avancement de l’élection du Conseil constitutionnel au 7 mai.

La réforme en question proposait initialement le 14 mai prochain pour l’élection des membres du Conseil constitutionnel. Cependant, puisque ce jour est la fête des mères, l’instance a cherché la méthode pour la reprogrammer.

De même, ils ont envisagé de retarder les élections d’une semaine, mais le 21 mai marque le jour des gloires navales, de sorte que l’option de les avancer au 7 mai a finalement été approuvée à l’unanimité par la commission.

Dans la journée de mardi dernier, le Service électoral (Servel) a alerté sur la date prévisionnelle, puisque l’instance doit clôturer le fichier électoral 120 jours avant les élections, la réforme devrait donc être publiée au Journal officiel au plus tard le 7 janvier, soit , la semaine prochaine.

Compte tenu de cela, les sénateurs ont approuvé de la même manière une indication qui donne plus de temps au Servel, réduisant ce délai de 120 à 100 jours. Ainsi, le projet doit être expédié du Congrès avant le 27 janvier 2023.

Ainsi, le calendrier électoral était le suivant : le plébiscite de sortie constitutionnelle aura lieu le 17 décembre de l’année prochaine. La commission a mis à jour les amendements inscrits à la réforme de 140 à 189, elle se réunira donc jusqu’à 20h00 au siège du Congrès à Santiago.