La chancelière allemande déclare que Gorbatchev est mort à un moment où la démocratie « a échoué » en Russie

« Les mouvements démocratiques d’Europe centrale et orientale ont profité du fait qu’il était au pouvoir », a déclaré Scholz aux journalistes, décrivant Gorbatchev comme un « réformiste courageux ».

Mais « il est mort à un moment où non seulement la démocratie a échoué en Russie, mais la Russie et le président russe (Vladimir) Poutine ont creusé de nouveaux fossés en Europe et lancé une terrible guerre contre un pays voisin, l’Ukraine », a-t-il ajouté.

De son côté, le président allemand Frank-Walter Steinmeier a remercié Gorbatchev pour sa « contribution décisive à l’unité allemande », décédé mardi à l’âge de 91 ans.

Steinmeier a salué le « courage de l’ancien dirigeant soviétique pour l’ouverture démocratique et la construction de ponts entre l’Est et l’Ouest » et pour la paix en Europe. Ce rêve est « en ruine, brisé par l’attaque brutale de la Russie contre l’Ukraine », a-t-il ajouté.

L’OTAN salue la « vision d’un monde meilleur » de Gorbatchev

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré mercredi que la « vision d’un monde meilleur » de Mikhaïl Gorbatchev restait « un exemple » au lendemain de la mort de l’ancien dirigeant soviétique.

« Les réformes historiques de Gorbatchev ont conduit à la dissolution de l’Union soviétique, ont aidé à mettre fin à la guerre froide et ont ouvert la possibilité d’une collaboration entre la Russie et l’OTAN », a tweeté le responsable de l’Alliance atlantique.