La Chambre des députés chilienne approuve une résolution contre la Corée du Nord pour le lancement de missiles

La Chambre des députés et des députés du Chili a présenté et approuvé, avec 132 voix pour (sur 133 législateurs présents), le projet de résolution contre la Corée du Nord, une initiative promue par le député indépendant (membre du comité radical-libéral) et président du Groupe d’amitié interparlementaire chilien-coréen, Tomás Lagomarsino, qui l’a présenté avec 10 autres parlementaires.

Pour le député Lagomarsino, il s’agit de « donner un signal clair et fort dans notre pays et aussi au reste des Congrès d’autres pays qui ont déjà approuvé des résolutions de caractéristiques similaires que nous ne sommes pas étrangers, comme le Chili, en tant que Parlement, des situations vécues par la communauté internationale et qui mettent en danger notre stabilité ».

« C’est le résultat du travail effectué par le groupe interparlementaire chilien-coréen », a ajouté le parlementaire, lors du vote sur le projet, selon La troisième.

La résolution de la Chambre basse stipule, en accord avec des gouvernements tels que la Corée du Sud, le Japon, les États-Unis, l’Australie, l’Allemagne et les membres du G7, que « les provocations et les agressions que la Corée du Nord a menées contre la société internationale, menées par le lancement de missiles balistiques de type croisière, et demande l’arrêt immédiat de ces actions et le respect de leurs engagements internationaux en matière de droits de l’homme ».

Il convient de mentionner que la résolution a été approuvée, après la récente visite officielle du Premier ministre sud-coréen Han Duck-soo au Chili en octobre dernier, dans le cadre du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Corée du Sud et le Chili. . . Les deux pays ont signé trois protocoles d’accord pour renforcer le travail conjoint dans des domaines stratégiques tels que l’exploitation minière, l’agriculture et la démocratie.