La Chambre des députés a tiré au sort les membres de la commission de révision de l’accusation constitutionnelle contre l’ex-ministre Ríos : deux pro-gouvernement et trois de l’opposition

La Chambre des députés et des députés a tiré au sort les noms qui feront partie de la commission de révision de l’accusation constitutionnelle présentée par Chile Vamos contre l’ancienne ministre de la Justice, Marcela Ríos, à la suite des grâces accordées par le président Boric.

Plus précisément, les cinq parlementaires tirés au sort par la Chambre basse sont Luis Malla, du Parti libéral ; Carolina Tello, du Parti communiste ; Benjamin Moreno, du Parti républicain ; Henry Leal, de l’UDI et Álvaro Carter, indépendant-UDI.

Vous pourriez également être intéressé par :

Le libelle accusatoire se compose de deux chapitres : les 13 grâces accordées par le président Gabriel Boric et quelques indemnités de prison délivrées à des détenus dans le sud du pays. Dans ce sens, le président du banc du RN, Andrés Longton, a souligné qu' »il existe une illégalité et une inconstitutionnalité manifestes concernant les grâces et les avantages pénitentiaires accordés » dans le sud du pays.

Rappelons que samedi dernier, le président a accepté la démission de l’ancienne ministre de la Justice, Marcela Ríos, et de son chef de cabinet, Matías Meza-Lopehandía, pour les grâces accordées à 12 personnes reconnues coupables de crimes dans le cadre de l’épidémie sociale et ex-frontiste Jorge Mateluna.