Kusturica se rendra au Chili en septembre

Emir Kusturica et son groupe The No Smoking Orchestra se rendront au Chili en septembre prochain avec sa banque The No Smoking Orchestra.

Le groupe est sur la tournée d’adieu appelée « Farewell Tour ». Une clôture dans son style avec son « unza unza », un mélange de sons punk, rock, balkaniques et gitans fusionnés avec des éléments de musique grecque, arabe, russe et italienne et son attirail scénique célèbre et applaudi plein de joie et d’une vitalité inépuisable. .

L’artiste jouera le vendredi 30 septembre à la Gran Arena Monticello, à Mostazal. Les billets seront mis en vente le 12 juillet à 11 h.

Trajectoire

Dissociés de tout dogme du show business, Emir Kusturica et The No Smoking Orchestra sont un phénomène significatif du mouvement altermondialiste et un paradoxe unique du milieu dont ils sont issus.

Avec leur « mélange explosif de sons de type nitroglycérine », ils se sont produits dans des villes du monde entier telles que Paris, Buenos Aires, Tokyo, New York, Kyiv, Reykjavik, Sydney, Tel Aviv, Montréal, Sao Paolo, Vienne, Moscou, Mexique Ville, Berlin, Madrid ou Bruxelles.

Réalisateur, scénariste, acteur, écrivain et musicien, Emir Kusturica est non seulement l’un des principaux ambassadeurs de la culture balkanique de ces dernières décennies, mais aussi l’un des personnages les plus polyvalents et irremplaçables de la culture européenne.

Peu de gens peuvent se vanter d’avoir remporté la Palme d’Or à quelques reprises à Cannes et d’être en même temps un musicien à succès sur les scènes du monde entier grâce à son spectacle avec The No Smoking Orchestra, le groupe auquel j’ai le plus contribué faire connaître la musique balkanique. Les concerts de l’artiste serbe sont d’authentiques fêtes populaires où peuvent aussi se rencontrer corridos mexicains, sirtakis grecs, csardas hongroises ou tarentelles italiennes. Un festival de métissage absolu, qui affronte sa dernière tournée avec The No Smoking Orchestra.