Kim Jong-un proclame « victoire » dans la lutte contre le coronavirus

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré la « victoire » de la campagne d’urgence de son pays contre le covid-19, ont rapporté jeudi les médias d’État, trois mois après que le pays a signalé son premier foyer de cette épidémie. .

Kim Jong-un a fait cette annonce lors d’une réunion avec des responsables de la santé et des enquêteurs mercredi et a ordonné l’assouplissement des mesures d’urgence imposées il y a près de trois mois, selon l’agence d’Etat KCNA.

Le dirigeant nord-coréen a également salué leurs contributions pour « réussir à désamorcer la grave crise de propagation de l’épidémie » et défendu « le système social du pays, qui est le meilleur au monde ».

La sœur du leader, Kim Yo-jong, a pour sa part accusé les pamphlets et autres « objets sales » de Corée du Sud d’avoir provoqué l’épidémie de virus dans le Nord et a proposé des mesures sévères contre le pays voisin.

Le 12 mai, Pyongyang a signalé pour la première fois son premier cas de covid-19 après n’avoir rendu publique aucune contagion depuis le début de la pandémie et imposé des bouclages dans tout le pays, bien qu’il n’ait plus signalé de cas suspects depuis le début de la pandémie. la pandémie du 29 juillet.

La Corée du Nord, qui n’avait pas encore administré le moindre vaccin anti-covid en mai, a rejeté les offres d’aide sanitaire, notamment de vaccins, de Séoul et des Etats-Unis, mais, selon l’Alliance mondiale pour la vaccination (GAVI), aurait accepté les vaccins de Chine et déjà commencé à les administrer.