Israël bombarde Gaza après quatre roquettes tirées depuis la bande

Les forces armées israéliennes ont bombardé samedi diverses positions présumées du mouvement palestinien Hamas dans la bande de Gaza, en réponse au tir de quatre roquettes depuis ce territoire. « Des avions de chasse ont ciblé un site de fabrication d’armes du Hamas » au centre de la bande de Gaza, ont-ils déclaré dans un communiqué.

Pendant la nuit, des sirènes d’alarme ont retenti dans la ville d’Ashkelon et dans d’autres villes du sud d’Israël, à la frontière de la bande de Gaza, pour avertir des tirs de roquettes. « L’une des roquettes a été interceptée par le bouclier antimissile », a indiqué l’armée, ajoutant que les trois autres sont tombées en plein champ, sans faire de blessés.

Par conséquent, en représailles, des avions israéliens ont attaqué une « installation militaire constituée d’un complexe souterrain contenant des matières premières utilisées pour la fabrication de roquettes », qui serait « l’un des centres de production de roquettes les plus importants de la bande de Gaza », a souligné l’armée israélienne. dans un rapport.

Visite de Biden

Israël a tenu le Hamas pour responsable « de tous les événements qui se déroulent dans la bande de Gaza et en émanent » et a assuré que l’attaque contre ses installations militaires « entravera et sapera considérablement la capacité de fabrication de la force du Hamas ». Le porte-parole du Hamas, Hazem Qasem, a dénoncé ces attaques, mais n’a pas fait état de victimes.

Ces tirs de roquettes ont eu lieu quelques heures après que le président américain Joe Biden a quitté Israël après une visite officielle de trois jours. Avant de poursuivre sa tournée en Arabie saoudite, Biden s’est rendu en Cisjordanie pour rencontrer Mahmoud Abbas, président de l’Autorité nationale palestinienne, déclenchant des manifestations dans la bande de Gaza, à Ramallah et à Naplouse.

Lors de la visite de Bidenla question palestinienne n’était pas une priorité à l’ordre du jour et le président n’a pas présenté de plan pour réactiver les pourparlers de paix entre Palestiniens et Israéliens.